· 

La profession d'hypnopraticien

Qu’est-ce qu’un hypnopraticien ? C’est avant tout un praticien en hypnose qui utilise l’hypnothérapie, c’est-à-dire l’hypnose comme média thérapeutique pour favoriser, selon la demande, le développement personnel ou le mieux-être par un travail sur l’inconscient. Le patient est plongé dans un état de conscience modifié. Nous parlons bien ici d’hypnose thérapeutique, et non d’hypnose de spectacle pour attirer les foules et dont Messmer est un parfait ambassadeur. En quoi consiste exactement le métier d’hypnopraticien ?

On vous explique tout dans cet article !

qualités-hypnopraticien

Hypnopraticien, praticien en hypnose, hypnothérapeute : quelle différence ?

Le terme « hypnothérapeute » est plus répandu et plus facilement utilisé que celui d’ « hypnopraticien ». Il est important de noter qu’en France, la pratique de l’hypnose n’est pas réglementée. Tout praticien professionnel est donc, en ce sens, libre d’adopter le titre qui lui convient. Cela sous-entend que ce titre n’est pas une garantie des compétences dudit praticien.

carl-gustav-jung-hypnopraticien

Il convient de noter que les professionnels du soin, et plus particulièrement les médecins, estiment bien souvent être plus habilités à employer le titre d’hypnothérapeute, car la thérapie en tant que telle est définie par l’apport d’un soin psychique, et relèverait donc du domaine de la santé. C’est d’ailleurs un neurologue et clinicien français du 19e siècle, Jean-Martin Charcot, qui a contribué à ce que l’hypnose médicale gagne ses lettres de noblesse et soit reconnue comme une technique thérapeutique à part entière en organisant des séances d’hypnose ouvertes au public. D’un point de vue légal en revanche, seul le titre de psychothérapeute est réglementé par l’ARS (voir notre article sur les statuts de psychothérapeute et de psychopraticien) ; celui de thérapeute reste libre d’utilisation. Il s’agit donc davantage de logique que d’obligation légale.

Étymologiquement parlant, « hypnopraticien » et « praticien en hypnose » sont des qualificatifs équivalents : ils désignent tous deux une personne formée à la pratique de l’hypnose, et donc apte à conduire des séances en cabinet.

L’hypnose : l’outil thérapeutique de l’hypnopraticien

L’hypnose permet d’accéder à un état de transe. La transe hypnotique est un phénomène naturel, que nous expérimentons bien souvent sans même en avoir conscience. Dans le cas d’une méditation ou d’un rêve éveillé par exemple, nous nous mettons en auto-hypnose : notre conscient s’efface au profit de notre inconscient et nous sort de notre état de veille habituel, ce qui produit notamment le fameux sentiment de lâcher-prise, tant recherché en thérapie.

Le praticien en hypnose, par son savoir-faire et sa pratique, favorise l’atteinte d’un état modifié de conscience qui permet de faire porter le travail psychologique sur l’inconscient de la personne. Cela signifie que cette dernière n’a pas besoin de mobiliser sa pensée rationnelle, son mental ou d’utiliser l’expression verbale pour obtenir les changements désirés, comme cela est souvent le cas en psychothérapie. L’état de réceptivité obtenu grâce à la transe hypnotique ouvre à de multiples possibilités de guérison et soin : confiance en soi, troubles du sommeil, troubles du comportement et du comportement alimentaire, tabagisme, stress post-traumatique, phobies et peurs, gestion du deuil, anesthésie ou plus simplement relaxation… Parce qu’elle est adaptable à tous types de problématiques et que son efficacité est prouvée, l’hypnose est souvent considérée comme faisant partie des médecines douces. C’est-à-dire qu’elle offre une possible alternative à un traitement médical plus classique, sans toutefois s’y substituer.

pratiques-hypnopraticien

L’hypnose se base essentiellement sur le principe de la métaphore symbolique et de la visualisation. En utilisant un univers métaphorique adapté à la demande du sujet mis sous hypnose, on peut en effet lever des blocages parfois très ancrés, car le langage hypnotique permet de s’adresser à l’inconscient, bien souvent à l’origine des comportements ou émotions indésirables. L’hypnopraticien va notamment avoir recours à des suggestions hypnotiques, que l’on pourrait comparer à des messages subliminaux incitateurs de changement et/ou vecteurs de mieux-être afin de lever les résistances, conscientes ou non, du sujet. L’hypnose est adaptée à une grande majorité de profils, tout étant une question d’adaptation du déroulement des séances en fonction de la personne (enfants, sujets âgés, femmes allaitantes…).

Devenir hypnopraticien : se former

L’hypnose telle qu’enseignée par Ellipsy est une approche intégrative et riche, car elle est complétée par des approches et outils complémentaires qui viendront étayer votre pratique de l’hypnose et asseoir votre posture de praticien. Ainsi, notre cursus long d’hypnopraticien inclut dans son programme un module de psychologie humaniste, et un module de psychopathologie. Par ailleurs, le module technicien hypnose, qui est le module d’entrée du parcours d’hypnopraticien, est orienté thérapies brèves et offre une double approche programmation neurolinguistique (PNL) et hypnose, toutes deux issues de la même branche, ce qui permet l’obtention d’une double qualification dans ces deux domaines. Car être hypnopraticien ne consiste pas seulement à savoir mettre sous hypnose, il s’agit avant tout de poser un cadre thérapeutique de qualité, tout en disposant d’outils adaptés.

En effet, chez Ellipsy, nous ne nous contentons pas de vous former à un outil (en l’occurrence, la pratique de l’hypnose) ; nous nous efforçons de vous permettre d’acquérir un savoir et une posture thérapeutiques pertinents et globaux. Cela est d’autant plus important lorsque votre démarche d’apprentissage est due à une reconversion professionnelle, car, si vous n’êtes pas issu du milieu de l’accompagnement thérapeutique ou de la relation d’aide, obtenir un « savoir psy » s’avère essentiel avant d’envisager toute prise en charge pour des séances d’hypnose.

De plus, notre catalogue de formation dédié ne se limite pas à un seul type d’hypnose, mais se veut ouvert et inclusif : nous proposons des modules d’hypnose Ericksonienne et d’hypnose Elmanienne, mais aussi, pour une formation plus complète, en hypnose conversationnelle, hypno-massage, auto-hypnose, hypnose spirituelle, hypnose profonde ou encore adaptée aux cas complexes… L’enseignement étant entièrement assuré par des praticiens expérimentés, formés par nos soins et aptes à vous accompagner aux niveaux technicien, praticien et même maître-praticien en hypnose selon le parcours choisi. Venez découvrir le catalogue complet des formations qualifiantes d’hypnopraticien ici.

résumé-hypnopraticien

ines-serizier-ellipsy

Au sujet de l'auteur :

 

Après un cursus en classes préparatoires littéraires (Hypokhâgne/Khâgne) et un Master II en Études médiévales, Inès Sérizier commence sa carrière en maison d’édition au Luxembourg. Elle poursuit ensuite dans ce secteur comme free-lance, tour à tour en tant que rédactrice, traductrice ou correctrice, ce qui lui permet de continuer à voyager (Australie, Tasmanie, Irlande). Désormais installée en Normandie, elle est aussi psychopraticienne en thérapies brèves et formatrice chez Ellipsy.


Écrire commentaire

Commentaires: 0